Bases du Feng Shui

Origines du Feng Shui

Grande Muraille de Chine construite selon le Feng Shui

Feng Shui signifie « vent » et « eau». C’est une science fondée sur l’existence d’une énergie universelle et vitale – le Qi – dont le flux serait influencé par les formes et la disposition des espaces. On dit que le Feng Shui est l’art du positionnement. Un bon Feng Shui est synonyme de chance et de prospérité, tandis qu’un mauvais Feng Shui apporte malchance et mésaventures.

Les Origines anciennes du Feng Shui

Le Feng Shui a été formalisé en Chine il y a plus de 3000 ans, mais des vestiges archéologiques datant de plus de 6000 ans montrent que des éléments du Feng Shui étaient déjà pratiqués au Néolithique. Il était alors réservé aux savants et était étroitement lié aux sciences telles que la Physique, l’Astronomie/Astrologie et à la Philosophie.

Site archéologique de Xishuipo à Puyang (Chine).

Tombe datant de 4000 ans avant J.-C.

Orientée suivant un axe Nord – Sud. Dragon à l’Est, Tigre à l’Ouest, représentés à l’aide de coquillages.

Le dôme arrondi en haut représente le Ciel, tandis que le bas en carré représente la Terre.

Techniques

A ses origines, le Feng Shui se basait sur l’observation des formes. On orientait les constructions (tombes ou habitats) et on optimisait leur position sur le terrain par rapport à des formes que l’on recherchait dans l’environnement. On recherchait notamment le Dragon et son antre, pour bénéficier de son souffle, l’énergie vitale.

Le placement selon les mesures à la boussole est apparu plus tard. D’après la tradition chinoise, la Dame des 9 Cieux (Jiutian Xuannü), aurait révélé à l’Empereur Jaune (Huángdì) les secrets du Luo Pan (ancienne boussole chinoise), grâce auquel il aurait vaincu ses ennemis, 2600 ans avant J.-C. Cette méthode a ensuite été perfectionnée pendant des siècles, notamment par la dynastie des Zhou, et associée aux techniques divinatoires du Livre des Mutations (le I-Ching) plus de 1000 ans avant J.-C.

De la technique de la boussole est née une autre technique, celle des Étoiles Volantes, qui ajoute une dimension temporelle au Feng Shui.

Le premier livre qui définit le Qi et le Feng Shui a été écrit au 4ème siècle après J.-C par un Taoïste, Guo Pu. Il décrit les croyances et les pratiques du Feng Shui et les intègre au mouvement de pensée prédominant de l’époque, celui de Confucius.

Influences philosophiques

Le Feng Shui a été largement influencé par les différents mouvements de pensée qu’il a traversés. En particulier, le Taoïsme et le Confucianisme sont des philosophies très différentes l’une de l’autre qui ont été intégrées au Feng Shui au fil du temps.

Il est difficile de dater la naissance du Taoïsme. Le plus vieil ancêtre auquel il se réfère est l’Empereur Jaune (2697 – 2598 avant J.-C). L’Empereur Jaune est considéré comme le père de la civilisation chinoise, l’inventeur des Arts Martiaux et de la métallurgie. Le Taoïsme est basé sur l’intuition et la communion avec la nature. Le Tao représente l’unité de toute chose avec l’Univers. Une fois connecté, c’est le Tao qui enseigne la voie, de manière passive et libertaire : l’éthique, les règles, l’ordre social, importent peu.

Le courant de pensée Taoïste a fomenté les principes du Yin Yang, les bases de la Médecine Chinoise Traditionnelle et du développement personnel.

A l’opposé du Taoïsme, sans pour autant être contradictoire, est apparu plus tard l’enseignement de Confucius (551 – 479 avant J.-C), appelé Confucianisme. Il met l’emphase sur l’importance de la famille et de l’harmonie sociale. Il considère les actes ordinaires de la vie quotidienne et les relations humaines comme sacrés, car ce sont pour lui la manifestation de la nature morale de l’Humanité. Pour lui, l’Homme est fondamentalement bon et sa nature peut être améliorée par un apprentissage et un effort communs, en cultivant la vertu dans un monde organisé moralement.

Les croyances originelles à la base du Feng Shui ont été influencées et intégrée à ces philosophies opposées mais qui se complètent, pour donner naissance au Feng Shui tel que nous le considérons à l’heure actuelle, c’est-à-dire comme un art du positionnement des objets, des personnes, des constructions et des structures par rapport à l’environnement.

Le diagramme suivant situe les origines du Feng Shui dans le temps. Il les met en rapport avec l’échelle de temps d’autres évènements dans le reste du monde :